« Je crois en l’altruisme. »

 

La pratique des cours d’anglais n’a plus de secret pour elle ! Sue a parcouru plusieurs villes d’Europe et des Etats-Unis et enseigne la langue de Shakespeare à des entreprises et des particuliers depuis l’âge de 17 ans. Depuis 2003, elle a choisi le sud de la France pour installer son nouveau centre de formation « Alliance Internationale », elle nous raconte son chemin professionnel.

Quel est ton quotidien de travail ?

Il est très lourd car je porte plein de choses sur mon dos (rires). Depuis 2003 je dirige une école de langues à Nice, Alliance Internationale, grâce à laquelle nous proposons des cours d’anglais, d’italien, d’espagnol, de chinois, entre autres, principalement en entreprise. Moi et Gianmaria nous travaillons aussi auprès des particuliers, dans ce cas les cours se déroulent aux Satellites. Ce sont des étudiants, des professionnels et même des retraités. Nous sommes une école à taille humaine, tout est fait sur-mesure pour le client.

En parallèle des cours de langues, nous avons un service de traductions. Nos clients fidèles font appel à nous régulièrement.

 

En rejoignant les Satellites qu’es-tu venu chercher ?

J’étais professeur d’université à Warwick, à Bordeaux, à Nice, à Boston et puis à Bruxelles. Un jour j’ai eu l’opportunité d’acheter une école de langues à Bruxelles qui marchait vraiment bien. Puis la vie évolue, et j’ai revendu l’école. Je suis revenue à ma maison située dans l’arrière-pays niçois, et j’ai commencé une nouvelle vie à Nice. A mon arrivée, je me suis installée dans des bureaux où les formations avaient lieu, mais avec le temps les formations se déroulaient de plus en plus en entreprise. Ainsi je n’ai plus eu besoin des bureaux et c’est une des raisons pour lesquelles j’ai rejoint Les Satellites. Il y a des personnes de mon réseau, des anciens membres des Satellites, qui m’ont invité à rejoindre la communauté, et puis j’ai rapidement trouvé de la sympathie. Malheureusement j’ai peu de temps pour profiter de tous les évènements ! J’ai quand même réalisé des traductions pour plusieurs membres, donné des cours à d’autres, assisté à quelques évènements très sympathiques et gouté au thé de Sabine (rires).

 

Qu’aimes-tu faire le week-end ?

J’aime être chez moi à la campagne car je suis souvent en déplacement la semaine. Je reçois des amis, on fait de la rando, en automne j’aime faire la cueillette aux champignons, je pratique le yoga et j’adore lire ! Je suis professeur de littérature anglo-saxonne et française. Je lis de tout, les classiques, des biographies, jusqu’aux romans noirs. On s’échange des livres avec des amis et finalement j’achète de moins en moins de livres. Ma bibliothèque déborde déjà ! En plus, comme j’avais beaucoup voyagé dans une autre vie – quand j’étais professeur d’université – j’ai repris le « travel bug » et je prépare mes prochains voyages.

 

Quel est ton idole business ?

Comme beaucoup de gens j’admire Steve Jobs et Bill Gates pour leurs sens des affaires, mais c’est tout. Celui que j’admire le plus c’est Stelios, le fondateur d’Easy Jet. Il aide beaucoup de gens moins fortunés que lui, en Grèce notamment puisque c’est son pays d’origine. Il donne aussi des bourses aux étudiants de la prestigieuse école de commerce, the London School of Economics. C’est un homme d’affaires mais il donne beaucoup aux autres.

 

Ton rêve ?

Mon rêve c’est que notre fils soit toujours heureux, qu’il s’épanouisse dans la vie !

 

Ton mantra ?

Un mantra a des associations trop spirituelles pour moi. Mais je crois en l’altruisme.