Cyril Belange : un littéraire qui a plus d’un mot dans son sac !

Cyril peut vous raconter l’histoire de sa dernière nouvelle, comment se déroule la traduction d’un blockbuster américain, comment l’on passe d’interprète à réalisateur de film, ou comment s’y prendre pour enseigner les bases de la langue française. Mais Cyril est avant tout un entrepreneur autodidacte et traducteur/interprète depuis 15 ans. Silence, moteur… action, rédaction !

Les mots : par amour, pour toujours, amen

Cyril est un jongleur et ses balles sont les mots.
Traducteur professionnel depuis 15 ans, spécialiste de la langue de Shakespeare. Cyril propose également des formations en langues, destinées à des professionnels qui souhaitent apprendre ou améliorer leur anglais « business ». Il est aussi professeur de français pour les personnes qui n’ont pas assimilé le b.a-ba : l’alphabet, la prononciation, la grammaire.
Cyril enseigne à un public expérimenté d’un côté, novice de l’autre. Il est certainement pédagogue, mais littéraire surtout !

Formé d’abord en classes préparatoires (HypoKhâgnes), puis sur les bancs de la Fac en langue civilisation étrangère, et enfin dans une école à Strasbourg pour devenir traducteur/interprète indépendant. Et quand il ne traduit pas les mots, et ne les explique pas, Cyril les écrit. Une douzaine de nouvelles attendent d’être publiées. Mais pas seulement. Il écrit des scenarii ! Comment passe-t-on d’un univers à l’autre ? Il vous l’explique.

Quand Cyril rencontre Hellboy…

Il a longtemps travaillé à Paris et à Genève pour une société de sous-titrage de films. Cyril a vu en avant première des blockbusters américains tels que Hellboy, Punisher ou I, Robot… Il n’avait droit qu’à un seul visionnage hautement surveillé, qui n’était que le début de longues heures de travail – 20h à 30h en moyenne, qui fallait caser en moins d’une semaine !

Cette expérience lui a donné le goût de l’écriture scénaristique et l’envie de s’essayer à ce nouvel exercice de style. Ici l’émotion n’est pas précisément suggérée comme dans un roman, elle doit être imagée et retentissante. Alors autant aller jusqu’au bout et « fracasser » l’écran, c’est le nouvel objectif que s’est fixé Cyril, en réalisant son dernier scénario dans lequel deux jeunes femmes se font écho dans des univers parallèles… Une histoire qui plairait à Haruki Murakami, sans nul doute.

Cyril raconte : « le scénario est une écriture sous contraintes. Si tu peux te laisser porter par le hasard de tes idées dans la rédaction de nouvelles, tu dois en revanche connaître la fin de ton histoire quand tu te lances dans l’écriture d’un scénario. Les deux approches sont très différentes, mais s’essayer aux deux est très enrichissant. »

Bientôt Cyril découvrira toutes les facettes d’un tournage de film, une nouvelle aventure pour cet autodidacte !

Être entrepreneur : un peu d’inconscience et beaucoup de persévérance

« Etre entrepreneur c’est avoir une dose d’inconscience tout en ayant assez de persévérance dans la réalisation de ses objectifs. Ici aux Satellites on essaye de trouver ensemble des solutions à nos problèmes communs. Donc il ne faut pas hésiter à sauter dans le vide malgré les doutes, pour ne pas avoir de regrets. »

Comme beaucoup d’indépendants, Cyril travaille chez lui. En novembre 2014, il rejoint la communauté des Satellites pour profiter de temps en temps d’un véritable lieu de travail. Coup double, il découvre la communauté des coworkers : l’envie et la possibilité de partager des expériences et des solutions avec d’autres indépendants comme lui, l’entraide, la spontanéité des échanges, les projets communs. Car la richesse des Satellites, c’est ceci.

Il nous offre son témoignage d’entrepreneur : « cela fait 15 ans que je suis là, j’ai démarré de zéro, je n’ai fait ni prévisionnel ni études pour faire tout ce que je peux faire aujourd’hui. Mais j’ai démarré avec l’envie de faire ce qui me plait. »

Merci Cyril de nous rappeler que la volonté et l’envie sont les meilleures alliées de nos parcours professionnels, comme le terreau permet aux graines de pousser la terre et grandir… !

Interview réalisée par Elodie Larousse